Santé Sécurité

Quoi faire en cas d’accident de travail ou lorsqu’une maladie causée par le travail survient

 

Lorsque survient un accident lié au travail, si minime soit-il, vous vous devez d’en aviser aussitôt que possible votre supérieur immédiat, ou à défaut, un représentant de l’employeur sur le chantier. Cette obligation légale est votre responsabilité! C’est important de déclarer cet événement et ce, dès qu’il survient.

L’employeur doit inscrire le fait accidentel dont vous êtes victime dans un registre que vous signez afin de confirmer. Vous avez le droit d’en obtenir une copie. L’employeur si nécessaire fournit les premiers soins.

Peu importe la blessure, consultez un médecin sans tarder et présentez une attestation médicale à votre employeur, si vous avez subit une lésion causée par le travail (blessure ou maladie) et que vous ne pouvez travailler au-delà de la journée de l’accident. Vous avez le choix de l’établissement de santé ainsi que du médecin. Il est important de conserver tous vos reçus originaux.

Remplissez le formulaire « Réclamation du travailleur » si vous devez vous absenter du travail plus de 14 jours et/ou si vous avez des frais médicaux à vous faire rembourser. Exemples de frais remboursables : ordonnances médicales (médicaments, traitements de chiro, de physio, prothèses, orthèses) et frais de séjour et de déplacement (repas, stationnement, taxi, gaz (0.13cents du KM), hébergement). Pour de plus amples informations sur les frais admissibles, référez-vous au formulaire « Demande de Remboursement de Frais ».

L’employeur doit payer la journée de l’accident comme si vous aviez été au travail. Il doit aussi payer 90% du salaire net pour à les 14 jours suivants votre incapacité, sans toutefois dépasser le maximum assurable.

La 15e journée, la CSST verse 90% du salaire net si vous avez fait parvenir la « Réclamation du travailleur ». En d’autres mots, la CSST verse au travailleur l’indemnité de remplacement de revenu (IRR) à compter du quinzième jour.

Assurez-vous de passer tous les examens médicaux nécessaires et de bien suivre les traitements recommandés par votre médecin. Il est important d’informer votre employeur de la date de votre retour au travail, le plus tôt possible.

Si vous n’êtes pas d’accord avec une décision de la CSST, vous avez 30 jours pour contester. Ce délai doit être respecté. Informez-vous à l’un de nos bureaux pour de plus amples renseignements. N’hésitez-pas à communiquer avec nous si vous avez des questions. Nous sommes à votre service!

De plus, il est important de remplir le formulaire « Crédit d’heures » de la CCQ lorsque vous recevez des indemnités de la CSST. Si ce crédit vous est accordé, vous pourrez ainsi maintenir votre protection d’assurance avec la Médic construction.

 

Pour de plus amples détails au niveaux des procédures légales lors d’un accident de travail, vous pouvez consulter le site internet de Me Michel Cyr en suivant le lien suivant :

http://www.michelcyravocat.ca/accidents-du-travail/